US

Le clash continue entre Ramos et Piqué

par

Ca fait plusieurs années que, périodiquement, Ramos et Piqué se jettent des amabilités à la figure, avant de prétendre être les meilleurs amis du monde pendant les rassemblements de la Roja.

Et comme il n’y a pas de compétitions internationales majeures avec l’Espagne cet été, les 2 meilleurs ennemis se lâchent. Déjà, Shakiro avait allumé le Real après la victoire espagnole face à la France, préparant le Clasico d’hier. Ramos lui avait renvoyé l’arbitrage de Barça/PSG, et ça s’était arrêté la.

Mais forcément, le Clasico a relancé les hostilités.

Embrouille sur le terrain…

Expulsé pour un gros tacle sur Leo Messi, Ramos est sorti furieux du terrain, s’estimant victime d’une erreur d’arbitrage.

Il a adressé à Piqué un geste de la main, indiquant qu’il parlait trop sur Twitter et dans les médias.

…Et en conférence de presse

Ramos en a rajouté une couche en conférence de presse, estimant que ce sont les « plaintes » de Piqué et plus généralement du Barça qui leur garantiraient un arbitrage favorable. 

Je lui ai dit qu’avec autant de pression et de plaintes dans chaque tweet, [ils arrivaient] à [leurs] fins. Je ne regrette pas le geste à Piqué. Je regrette d’avoir laissé mon équipe à 10. L’arbitrage conciliant, c’est celui contre le PSG. Piqué aime parler des arbitres.

Piqué ne s’est pas laissé démonter, et en rajoute une couche sur l’arbitrage cette fois favorable aux madrilènes.

Quand il rentrera chez lui, il va le regretter parce que le rouge est clair, il y va avec les deux pieds en avant, a réagi l’arrière catalan à propos de l’expulsion de Ramos. Ce qui se passe est qu’ici ils sont habitués à des arbitres plus conciliants. Et celui d’aujourd’hui ne l’a pas été.

 

 

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.