GB

C’est quoi cette vidéo d’Hatem Ben Arfa ?

par

Oubliez George Clooney, voici Hatem Ben Arfa en mode acteur studio. Dans une vidéo publiée sur son compte Instagram, le joueur a expliqué vouloir sa chance pour aider l’équipe.

Persuadé de pouvoir aider

Hatem Ben Arfa semble penser qu’il n’a pas eu assez de temps de jeu au Paris Saint-Germain. Du coup, il n’a pas pu aider la formation comme il le pensait.

Par le biais d’une vidéo où on le voit dans les rues de Paris puis face à la caméra, il explique qu’il a besoin qu’on lui donne sa chance.

Un message qui semble directement adressé à Unai Emery qui lui préfère d’autres coéquipiers pour évoluer sur le front de l’attaque parisienne.

Une saison en demi teinte

Joueur magnifique la saison dernière sous les couleurs de l’OGC Nice, Hatem Ben Arfa vit des moments plus difficiles depuis son arrivée à Paris.

Malgré ses 23 rencontres de Ligue 1 jouées, l’international français n’a pas encore réussi à marquer. Il a délivré deux passes décisives.

Un total qui n’est pas en adéquation avec les qualités supposées du joueur. HBA doit apporter plus mais à Paris, ça semble plus compliqué.

Un départ cet été ?

Dans la vidéo postée sur les réseaux sociaux, le gaucher du Paris Saint-Germain explique que si on lui donne sa chance et qu’il n’est pas bon, il partira.

Le joueur et le club, qui avait misé beaucoup sur lui, pourraient trouver un accord à la fin de la saison pour qu’il n’ait pas de difficulté à s’en aller.

A seulement un an de la Coupe du Monde 2018, Ben Arfa semble être dans l’obligation de trouver un club où il pourra jouer pour avoir sa chance de faire partie des 23 sélectionnés.

Retrouvez toute l'actu mercato de Paris Saint-Germain / PSG

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.