US

C’est quoi cette rumeur de Laurent Blanc au Barça ?

par

Remercié par le Paris Saint-Germain à l’été 2016 pour laisser la place à Unai Emery, Laurent Blanc pourrait revenir par la grande porte dans le game. On parle même du Barça.

Luis Enrique sur la sellette

La défaite du FC Barcelone au Parc des Princes, 4 buts à 0, a jeté un sacré froid sur le Camp Nou et Barcelone. Luis Enrique est menacé.

L’entraîneur en place depuis 2014 a du mal à donner un second souffle à son équipe qui a tout gagné durant l’année 2015.

Un peu distancé en Liga par le Real Madrid et quasiment éliminés de la Ligue des Champions le Barça n’est pas au top. Du coup, Luis Enrique est considéré comme le responsable.

Laurent Blanc sur la short-list ?

Pour redonner de l’allant à Lionel Messi et ses coéquipiers, les dirigeants barcelonais pourraient faire venir un nouveau coach à l’intersaison.

Surprise, l’ancien coach du Paris Saint-Germain ferait partie des prétendants au poste alors qu’il a été démis de ses fonctions à Paris pour son manque de performance au haut niveau.

Le profil de Laurent Blanc présente deux avantages : il est libre de tout contrat et il a déjà évolué au FC Barcelone en tant que joueur (1996-1997).

Pas le seul prétendant

Un poste de coach du FC Barcelone, ça fait forcément rêver pas mal d’entraîneurs. Du coup, Laurent Blanc n’est pas le seul à vouloir s’assoir sur ce banc.

Arsène Wenger, actuellement en fin de cycle chez les Gunners pourrait être une solution pour gérer les égaux et faire progresser les jeunes.

Deux autres noms circulent également : ceux de Jorge Sampaoli (FC Seville) et Mauricio Pochettino (Tottenham). Que des cadors !

Retrouvez toute l'actu mercato de FC Barcelone / Barca

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.