US

Carabao Cup, Liverpool-Arsenal : la folie s’est à nouveau emparée d’Anfield !

par

Une affiche décidément jamais comme les autres.

Carabao Cup, Liverpool-Arsenal : la folie s’est à nouveau emparée d’Anfield !

Deux équipes remaniées, les stars laissées de côté, une équipe d’Arsenal en pleine tourmente après une semaine de crise, ce huitième de finale de Carabao Cup (Coupe de la Ligue anglaise) ne laissait rien présager de transcendant.

Mais entre Liverpool et Arsenal à Anfield il se passe toujours quelque chose de spécial, comme si au moment de pénétrer la pelouse du mythique stade des Reds, les 22 acteurs perdaient tout sens commun.

Lorsqu’on évoque cette rencontre on repense forcément à ce 4-4 époustouflant en Premier League le 21 avril 2009 quand Andrey Arshavin inscrivait un quadruplé légendaire dont les fans des deux équipes se souviennent encore.

Mais s’il on remonte à plus vieux en League Cup, on se souvient tout de suite d’un soir de janvier 2007 où les Canonniers étaient venus torpiller les Scousers chez eux avec notamment un triplé de Julio Baptista dans l’ancêtre de la compétition (6-3).

Ce mercredi soir nous avons vécu encore plus fou mais surtout plus serré. Un match renversant qui s’est soldé par dix buts, cinq de chaque côté, et une séance de tir aux buts remportée par Liverpool au bout du suspense (5-5 ; 5 à 4 au t.a.b).

Carabao Cup, Liverpool-Arsenal : la folie s’est à nouveau emparée d’Anfield !

Résumé de la rencontre :

Les Reds prirent l’avantage très tôt dans ce match lorsque le malheureux Mustafi poussa le ballon dans ses propres filets (6e).

Puis, malgré sa mauvaise passe en championnat, Arsenal se mit à dérouler et à jouer sans scrupule avec sa jeune garde étonnante.

Lucas Torreira et Gabriel Martinelli, par deux fois, permirent aux Gunners de prendre un bel avantage.

Des rebondissements et des buts exceptionnels

Mais le but sur penalty de James Milner (43e), après une faute inexistante, relança la rencontre (3-2 pour Arsenal à la pause). La seconde période nous offrit un festival encore plus incroyable.

Portés par un grand Mesut Ozil, à nouveau titularisé après plus d’un mois sans jouer, les Londoniens reprirent une avance de deux buts grâce à Maitland-Niles, après une grosse erreur de Milner et une inspiration du meneur de jeu allemand.

Arsenal cru avoir fait le plus dur mais ce fut sans compter sur la hargne des hommes de Jurgen Klopp qui renversèrent le match par l’intermédiaire de l’ancien gunner Alex-Oxlade Chamberlain, auteur d’une demi-volée en dehors de la surface exceptionnelle.

Puis grâce à Divok Origi sur un tir du droit après un contrôle orienté délicieux qui fit danser Rob Holding.

Après avoir contemplé le but somptueux d’AOC, Joe Willock s’essaya à 30 mètres des cages de Kelleher et alla arracher la lucarne du jeune gardien irlandais de 20 ans. Une rencontre qui tourna définitivement dans l’irrationnelle.

Un Arsenal toujours aussi fébrile mentalement

Croyant tenir la qualification, les Gunners firent malheureusement preuve d’un déficit mental habituel en laissant Origi reprendre un ballon de volé en pleine surface à la 93ème minute.

Un but assassin qui donna l’avantage psychologique aux Reds avant la séance de tir aux buts qui vit Dani Ceballos être le seul joueur à manquer sa tentative.

Liverpool et Arsenal nous offrirent donc un nouveau match d’anthologie ! Les champions d’Europe faisant simplement preuve d’un mental d’acier à toute épreuve à l’inverse de leurs adversaires.

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.