US

AS Monaco : Oleg Petrov évoque les dossiers chauds du mercato

par

 

Le vice-président de l’ASM a balayé l’actualité du club.

AS Monaco : Oleg Petrov évoque les dossiers chauds du mercato

Le mercato estival 2019 de l’AS Monaco ne ressemble en rien à celui de la saison passée, où de nombreux jeunes recrues étaient arrivés.

Cette année, le club, qui sort d’une saison décevante ayant abouti à une réorganisation interne avec notamment le départ de Vadim Vasilyev, ne compte pas faire les mêmes erreurs.

Après six bons mois en prêt en provenance de l’Atletico, Gelson Martins a été conservé, et Benjamin Lecomte est arrivé, à priori pour tenir le rôle de numéro 1 dans les cages.

Côté départ, le club a fait le ménage avec pas moins de quinze joueurs ayant quitté le club (sans compter les quatre retour de prêts), entre prêts, transferts définitifs (Tielemans, Pierre-Gabriel…) ou fin de contrat (Andrea Raggi…). Un nombre qui devrait encore augmenter d’ici à la fin août.

Dans un entretien accordé à l’AFP et repris par le site de la LFP, Oleg Petrov, vice président de l’AS Monaco, a abordé la stratégie du club pour le mois à venir.

« La première (priorité) est de réduire notre effectif. Passer de 74 contrats professionnels à la fin de saison dernière, à environ 55. Après un gros travail, avec 19 départs dont 10 en prêts, il faut encore réduire le groupe d’une dizaine d’éléments. On trouvera des solutions pour Pelé, Aït Bennasser, Cardona ou Diop, par exemple. »

Ces joueurs, et plus particulièrement Aït-Benasser et Sofiane Diop ont des touches en Ligue 1 (Bordeaux pour le premier, Angers pour le deuxième). Dans le sens des arrivées, la qualité sera privilégié à la quantité, et le club devrait se permettre de mettre les moyens nécessaires pour peaufiner l’effectif.

« Nous avons les moyens d’effectuer d’importantes acquisitions. Nous ne nous cantonnerons pas à de jeunes recrues. Nous ne pouvons pas attendre leur éclosion. (…) Nous sommes toujours guidés par la performance sportive. Nous allons investir sur des joueurs confirmés. Mais il faut aussi respecter équilibres financiers et sportifs. »

Un équilibre qui va pousser le club a ne pas faire de folies malgré le nombre réduit des recrues souhaitées. Contrairement au Paris-Saint Germain, l’ASM n’est pas habitué à faire des recrutements clinquants, en tout cas pas depuis la double arrivée de James Rodriguez (45 millions d’euros) et Radamel Falcao (43 millions d’euros), voire celle de Joao Moutinho (25 millons d’euros) durant l’été 2013.

« Allons-nous proposer 50 millions d’euros sur un joueur? Je ne crois pas.», a reconnu Oleg Petrov. « Il faut rester pragmatique, Monaco n’a pas vocation à effectuer ce type d’investissement chaque année. Notre objectif est une qualification en C1. C’est le plus important. Y parvenir à n’importe quel prix, en achetant des stars, c’est bien. Le faire en conservant un équilibre général, c’est mieux. C’est la voie actuelle. »

Cette politique permettra-t-elle à l’AS Monaco de jouer à nouveau les premiers rôles en Ligue 1 ? Ce qui est certain, c’est que les dirigeants du club dirigé par Dmitri Rybolovlev ont pour leïtmotiv la stabilité, afin d’éviter de revivre une saison similaire à la précédente.

Retrouvez toute l'actu mercato de ASM - Monaco

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.