AS Monaco : l’équipe-type de l’ère Leonardo Jardim

Contenu commercial | Nouveaux clients seulement | 18+

Petite rétrospective sur le passage de l’entraîneur.

En quatre ans passées à l’AS Monaco, Leonardo Jardim a vu beaucoup de joueurs venir et partir.

C’est d’ailleurs sa capacité à former une équipe compétitive malgré un effectif chamboulé qui a fait sa réputation de bâtisseur – voire bricoleur – d’équipe.

L’année phare de ce quadriennat a été la saison 2016-2017. Monaco était allé jusqu’en demi-finales de Ligue des Champions et a été surtout été champion de France.

Éliminé des coupes nationales par le PSG, Monaco avait mis fin à l’hégémonie parisienne en Ligue 1.

Contesté à ses débuts dans notre championnat, l’ancien entraîneur du Sporting a souvent su tirer le meilleur de ses joueurs pour mener l’ASM vers les sommets nationaux et européens.

Quelle serait l’équipe type de Jardim sur ces quatre années passées sur Le Rocher ?

Voici un onze-type parmi la pléthore de joueurs que l’entraîneur a eu sous ses ordres.

Gardien

Danijel Subasic

Arrivé au club en janvier 2012, le gardien qui venait alors de l’Hajduk Split s’était fait remarquer par ce coup-franc marqué contre Boulogne.

Deux ans plus tard et après une accession en Ligue 1, il a toutefois mis un peu de temps à être indiscutable sous Jardim.

Cependant, aucun des concurrents qui sont venus par la suite (Stekelenburg, De Sanctis, Benaglio) n’a délogé le gardien croate.

La saison du titre, « Suba » a disputé 36 matchs de championnat et l’intégralité des matchs de C1.

Il est actuellement le joueur le plus ancien de l’effectif.

Défenseurs

Djibril Sidibé

Arrivé de Lille en juillet 2016, Djibril Sidibé a profité du changement de poste de Fabinho pour avoir une place de titulaire quasi permanente.

Après avoir connu sa première titularisation avec la France en septembre, il a été un acteur majeur de la saison 2016-2017.

Ses bonnes performances avec l’ASM lui ont permis d’être international et champion du monde cet été.

Kamil Glik

Arrivé quelques jours avant Djibril Sidibé, Kamil Glik a plus ou moins débarqué dans l’anonymat.

Connu pour être un rugueux défenseur du Torino, le grand défenseur central polonais s’est rapidement imposé comme un pilier de Jardim.

Ses qualités défensives et son jeu aérien ont permis à l’ASM de gagner de précieuses victoires, grâce aux buts qu’il a marqué et qu’il a permis d’éviter.

Avec 122 matchs disputés depuis son arrivée, l’international polonais n’est pas le nom le plus ronflant de ce onze, mais il a été l’un des plus précieux pour son entraîneur.

Andrea Raggi

Lui non plus n’est pas le joueur le plus bankable de l’ASM. Cependant, Raggi est un joueur historique du club.

Le défenseur italien est arrivé libre de Bologne à l’été 2012. Dès son arrivée sur le Rocher, Raggi a montré ses qualités défensives et sa combativité.

Des qualités appréciées par Ranieri puis par Jardim, qui lui ont toujours fait confiance malgré la concurrence.

Sa polyvalence (il a joué défenseur central, arrière droit et arrière gauche) ont été des atouts précieux pour Jardim.

Lors du titre de champion, le natif de La Spieza s’est fait un tatouage pour fêter l’évènement et montrer son attachement au club.

Benjamin Mendy

Il n’y est resté qu’une saison, mais elle aura suffi à marquer les esprits.

Arrivé en juin 2016 après trois saisons passées à l’OM, Benjamin Mendy est allé crescendo dans cette équipe, au point d’avoir rapidement la confiance de Jardim.

Certes, il n’est pas celui qui a le plus joué cette saison là (43 matchs toutes compétitions confondues). Toutefois, sa saison a suffi à convaincre Pep Guardiola et Manchester City de miser sur lui.

Un transfert d’environ 57 millions d’euros qui avait fait de lui le défenseur le plus cher de l’histoire.

Milieux de terrain

Fabinho

Il est arrivé du Real Madrid en juillet 2013 en tant qu’arrière droit. L’aventure s’est bien passée, au point que son prêt a été prolongé.

Par la suite, c’est au milieu de terrain que Fábio Henrique Tavares s’est révélé.

Un changement de position décidé par Jardim. Son association avec Tiémoué Bakayoko a fait des merveilles et permis au club de faire une belle saison.

Tireur attitré des pénaltys, l’international brésilien a été un élément clé pour Jardim.

Tiémoué Bakayoko

Joao Moutinho aurait pu être titulaire, vu sa longue présence dans le club et son apport durant ces années.

Toutefois, Tiémoué Bakayoko symbolise davantage le travail qu’a pu effectuer Jardim.

Arrivé de Rennes en juillet 2014 avec une étiquette d’espoir, le milieu de terrain a progressé sous les ordres de Jardim, qui lui a fait progressivement confiance d’année en année.

18 matchs (toutes compétitions confondues) pour sa première année, 23 pour la deuxième et 52 lors de la troisième.

Après trois ans à Monaco, Tiémoué Bakayoko est parti à Chelsea avec un statut de champion de France et d’international français.

Une évolution à laquelle Jardim n’est assurément pas étranger.

Bernardo Silva

Il n’était pas la recrue la plus connue parmi les nouveaux éléments qui sont arrivés lors de l’été 2014.

Mais petit à petit, Bernardo Silva a convaincu son monde, au point d’être transféré définitivement six mois plus tard.

En trois saisons, Bernardo a été l’un des joueurs les plus utilisés par son compatriote (147 matchs toutes compétitions confondues).

Son pied gauche, ses qualités de dribbleur et de créateur lui ont permis de devenir un joueur de premier plan, et d’intégrer l’équipe du Portugal championne d’Europe en 2016..

Nommé dans l’équipe-type de Ligue 1 en 2017, l’ancien joueur du Benfica a profité de son excellente saison pour partir à Manchester City, où il est devenu le chouchou de Pep Guardiola.

Thomas Lemar

Ses caractéristiques, sa trajectoire et son caractère sont similaires à celles de Bernardo Silva.

Arrivé l’été 2015 en provenance du SM Caen, Thomas Lemar a également connu une trajectoire fulgurante à l’ASM.

Formé en tant que milieu relayeur, le natif de Baie-Mahault en Guadeloupe s’est révélé à un poste d’ailier gauche, bien qu’il occupait parfois cette position à Caen.

Élu meilleur joueur de Ligue 1 en 2017 par France Football, il a brillé pour l’AS Monaco, excepté lors de sa dernière saison plombée par les blessures.

Acheté 4 millions d’euros par l’ASM, le champion du monde a été cédé pour 70 millions d’euros à l’Atlético Madrid, ce qui a fait de lui la quatrième recrue la plus chère de l’été.

Attaquants

Kylian Mbappé

Sa présence dans cette équipe était prévisible, d’autant que c’est Jardim qui l’a officiellement lancé dans l’élite.

Longtemps couvé par Jardim, au grand dam du joueur et de son entourage qui avait mis la pression sur le club, Mbappé est finalement lancé le 2 décembre 2015, à 16 ans et 11 mois.

Depuis, celui qui a porté le numéro 29 a vécu la trajectoire fulgurante que l’on connaît.

S’il continue à écrire son histoire avec le PSG, c’est bien avec Monaco qu’il a connu ses premiers succès européens et son premier titre de champion de Ligue 1.

Radamel Falcao

Avec James Rodriguez, il a été la grosse recrue de l’ère Rybolovlev.

Courtisé par de grandes écuries européennes, Radamel Falcao avait surpris en s’engageant pour l’AS Monaco, alors promu.

Son histoire avec le club n’a pas toujours été rose, avec notamment deux prêts ratés à Manchester United et Chelsea.

Sa grave blessure en janvier 2014, sept mois après son arrivée, et qui l’a privé du Mondial au Brésil n’a pas aidé.

Pourtant, à son retour de Chelsea à l’été 2016, « El Tigre » a rapidement trouvé le chemin des filets.

Nommé capitaine cette saison, il avait disputé 47 matchs et marqué 31 buts toutes compétitions confondues.

Son duo avec Mbappé a été l’un des ingrédients du succès de l’ASM de janvier à juin 2017.

Remplaçants

Gardien : Diego Benaglio

Défenseurs : Nabil Dirar / Jemerson / Laywin Kurzawa

Milieux de terrain : Joao Moutinho / Geoffrey Kondogbia / James Rodriguez

Attaquants : Anthony Martial / Valère Germain


Cette news ASM – Monaco t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

Tombé dans la grande marmite du football en 2006, je souhaite partager ma passion magique pour le ballon rond à travers mes écrits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez responsablePlay safe