« Jouer comporte des risques : endettement, dépendance... Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxé). »

Arsenal : les premiers mots de David Luiz avec le maillot frappé du canon

 

Le Brésilien n’a pas résisté aux appels du légendaire club londonien.

Arsenal : les premiers mots de David Luiz avec le maillot frappé du canon

Le directeur du football des Gunners, Raul Sanllehi, affirmait en mai dernier, lors d’un entretien, que lorsqu’Arsenal frappe à la porte d’un joueur cela a un effet différent que les autres clubs.

Cette phrase ne pouvait pas avoir un timing plus parfait qu’à l’aube de l’un des meilleurs mercato de l’histoire du club londonien.

Kieran Tierney et David Luiz, les deux dernières recrues nord londoniennes, arrivées dans les ultimes heures du mercato, n’ont pas pu résister aux appels des Canonniers.

Lors de sa première interview en tant que nouveau Gunner, le défenseur brésilien a avoué qu’il avait été impossible pour lui de refuser Arsenal.

« C’est un grand club, pas seulement en Angleterre, mais tout le monde à travers la planète sait à quel point Arsenal est un grand club. Lorsque j’ai eu l’opportunité de venir dans ce genre de grand club, j’étais obligé de la saisir. C’est pourquoi je suis ici » a avoué le joueur de 32 ans pour le site Internet du club.

Celui qui n’a pas hésité à sécher l’entraînement de Chelsea pour rejoindre un rival londonien retrouvera son ancien coach au PSG, un certain Unai Emery, l’une des principales raisons de la venue de l’international auriverde dans le nord de Londres comme l’explique l’intéressé.

« C’est une grosse part, une grosse partie de ma décision. Je le connais, je connais quelques personnes du club. Je connais Edu, je connais Raul, je connais la qualité de l’équipe, les joueurs, et c’est ce qu’y me rend si excité à rêver, d’avoir l’ambition de gagner de grandes choses. »

Désormais, David Luiz est déjà un véritable canonnier et est prêt à apporter sa mentalité de vainqueur à une équipe en manque de titres. Des trophées qu’il souhaite remporter notamment avec le redoutable tandem d’attaque d’Arsenal composé de Lacazette et Aubameyang qu’il est heureux de côtoyer plutôt que d’affronter.

« C’est toujours ce genre de joueurs que je devais essayer de stopper. Je suis content désormais de pouvoir avoir Lacazette et Aubameyang de mon côté, c’est vraiment plus simple maintenant » a-t-il conclu. Maintenant place au jeu.

par :

Cette news Arsenal t'a plu ?
Abonne-toi à notre newsletter