« Jouer comporte des risques : endettement, dépendance... Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxé). »

Arsenal : le fils du propriétaire annonce encore des folies sur le mercato

 

Les Gunners ne vont pas s’arrêter en si bon chemin.

Arsenal : le fils du propriétaire annonce encore des folies sur le mercato

Souvent décrié pour ses mercatos frileux et sans ambitions, Arsenal s’est enfin réveillé cet été en dynamitant le marché des transferts.

Avec six recrues et 152 millions d’euros dépensés lors de cette période estivale, les Gunners veulent revenir sur le devant de la scène et concurrencer les grosses écuries anglaises et européennes.

Mais ce n’est que le début semble-t-il pour le club londonien. En effet, dans une interview accordée au site internet d’Arsenal, Josh Kroenke, le vice-président de Kroenke Sports & Entertainment, entreprise propriétaire du club, a encore promis des folies lors des futurs mercato.

« Nous avons de grandes ambitions. Je ne peux qu’imaginer ce que doit être une finale de Ligue des Champions après être passé par Bakou. Nos ambitions sont les mêmes que celles de nos fans. Nous voulons gagner et gagner autant de fois que possible. Je pense que nous avons le groupe pour le faire. Pour ce qui est du marché de janvier, je ne veux pas m’avancer. Nous devons évaluer certaines choses à court terme et déterminer les postes que l’on pourrait peut-être renforcer. Donc, quand le mois de janvier arrivera, nous serons encore une fois actifs ! » a confié le fils de Stan Kroenke, président des Canonniers.

L’ambition semble définitivement revenu au sein de la formation dirigée par Unai Emery qui réalise un bon début de saison.

Pourtant, au mois de juin, une pétition avait été lancée par les fans des Gunners qui souhaitaient l’éviction du propriétaire du club qui n’injectait pas assez d’argent, selon eux, pour leur équipe fétiche.

Aujourd’hui, la donne a changé, Josh Kroenke avait déjà promis un mercato estival 2019 pleins de surprises et il a tenu sa promesse. Les supporters peuvent donc à nouveau rêver.

par :