Alvaro Morata revient sur son passage raté à Chelsea

Contenu commercial | 18+

L’attaquant ne se sentait pas soutenu en Angleterre.

Arrivé en 2017 à Chelsea en provenance du Real Madrid contre 80 millions d’euros, Alvaro Morata savait qu’une forte pression reposait sur ses épaules.

En concurrence avec Diego Costa sur le front de l’attaque londonienne lors de sa première saison, l’ancien Merengue n’a pas réussi à répondre aux attentes des supporters et dirigeants du club anglais.

Malheureusement, ses performances en dents de scie ne lui ont pas permis de se faire une place dans le groupe des 23 pour disputer le mondial en Russie avec la Roja.

Une immense déception pour l’avant-centre ibérique qui connaît alors des soucis d’adaptation outre-Manche comme il l’avoue lors d’un entretien accordé à Goal.

« Avant tout, le plus important, c’était que j’avais perdu confiance en moi-même. J’étais très contrarié par l’opinion des Anglais. Je pense que je ne me suis pas senti assez aimé ou apprécié par le club et les supporters. J’ai très bien commencé à Chelsea, mais une blessure a perturbé ma progression » confie le buteur de 26 ans. « Cela me rappelle ce qui est arrivé à Mariano Diaz cette année au Real Madrid. Et aussi terrible que cela puisse être, j’ai quand même marqué 15 buts et remporté la FA Cup… Mais je n’ai pas été pris pour le Mondial et c’était pour moi la chose la plus difficile qui me soit arrivée dans ma vie. Je rêvais de pouvoir participer à une Coupe du Monde depuis que j’avais 10 ans, et j’ai en fait choisi Chelsea afin d’être dans le meilleur club possible pour pouvoir plus tard disputer la Coupe du Monde. »

Libéré par le départ de Diego Costa l’été dernier, il ne parvient pas à convaincre le nouvel entraîneur Maurizio Sarri qui préfère même parfois aligner Eden Hazard en pointe plutôt que l’ex-bianconero.

Contacté par l’Atlético Madrid, un club qu’il a connu lors de son parcours en junior, Morata ne résiste pas aux appels d’un retour dans son pays natal et décide de rejoindre Diego Simeone, l’entraîneur argentin qui le suit depuis plusieurs saisons.

« Je pense qu’à la fin c’était le destin. J’ai quitté l’Atlético, et de temps en temps j’avais l’occasion d’y revenir, pas si souvent quand j’étais plus jeune. Quand j’étais enfant, j’aimais beaucoup, mais j’ai arrêté de le faire et j’ai dû chercher d’autres moyens en dehors de l’Atlético. Miguel Ángel Gil Marín, qui entretient de très bonnes relations avec mon agent. Juanma López, m’a dit de temps en temps de voir quand je pourrais revenir au club. J’ai ressenti de l’affection et ça m’a beaucoup motivé que Simeone m’ait appelé, peu importe le club où j’étais. Il m’a dit que je pouvais être important à l’Atlético. Au-delà du football et du fait que les gens m’ont accueilli ici chaleureusement, malgré la situation difficile dans laquelle il se trouvait, je pense que l’équipe et les salariés du club ont changé ma vie » a déclaré l’international espagnol qui s’est totalement relancé chez les Colchoneros.

Au point de rester définitivement dans la capitale espagnole ? Prêté par Chelsea, une option de 18 millions d’euros existe dans son contrat et pourrait être activée rapidement par les dirigeants rojiblancos. Il resterait alors pour une saison supplémentaire dans l’effectif madrilène.

Alvaro Morata voit lui plus loin et se projette vers l’avenir avec l’Atléti, avec qui il a trouvé le chemin des filets à six reprises en cinq mois. Avec l’espoir de cette fois intégrer la sélection espagnole pour l’Euro 2020.


Rejoignez notre communauté sur Facebook, Twitter et Instagram !


Cette news Atletico Madrid t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

Né en 1995, je fais partie d'une génération qui a eu la chance d'admirer des légendes telles que Zizou, Ronnie ou Iniesta à leur apogée. Je vous transmettrai mes émotions footballistiques par le biais de mes articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez responsablePlay safe