L2 : Monaco piétine, Le Havre rêve encore !

Nouveaux clients seulement | Contenu commercial | 18+

Certains clubs ont marqué la Ligue 1 ou encore la Première Division française. On pense notamment à Monaco, Auxerre, Nantes, Metz ou encore Cannes. Aujourd’hui, Les-transferts vous propose chaque week-end un résumé des rencontres de ces clubs qui veulent revenir le plus rapidement possible en haut de l’affiche.

 

 

En recevant Angers, la formation de l’AS Monaco pensait pouvoir prendre le large sur ses concurrents direct pour la montée. Mais la soirée fut difficile pour les monégasques accrochés 2-2. Au classement, ces derniers sont toujours en tête avec 4 points d’avance sur Nantes et surtout 10 points d’avance sur le quatrième.

Concernant Le Havre, le rêve est toujours d’actualité. Les normands se sont arrachés pour obtenir une victoire à la toute dernière minute de Mesloub pour finalement l'emportés 2-1 sur Niort. Au classement, Le HAC compte 8 points de retard sur le podium.

 

 

29ème journée, les résultats de la soirée :

Monaco 2 – 2 Angers
Buts : Dirar (33e), Rivière (58e)  – Diers (3e), Keseru (42e)

 

Guingamp 1 – 0 Caen
Buts : Kerbrat (92e)

 

Arles-Avignon 2 – 2 Sedan
Buts : Delclos (45e), Kouamatien (89e csc) – Dielna (71e), Diallo (72e)

 

Le Mans 0 – 3 Nîmes
Buts : Boche (20e), Nouri (66e), Koné (80e)

 

Istres 0 – 0 Clermont

 

Le Havre 2 – 1 Niort
Buts : Rivière (43e), Mesloub (89e) – Houla (88e)

 

Tours 1 – 1 Laval
Buts : Oniangue (34e)- Viale (77e)


Cette news Le Havre t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

1 commentaire pour “L2 : Monaco piétine, Le Havre rêve encore !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.
+18Les jeux d'argent et de hasard sont resérvés aux personnes majeures.