EDF : Evra sort de son silence

New Customers Only | Commercial content | 21+

Silencieux depuis le Mondial en Afrique du Sud, le latéral gauche de Manchester United, Patrice Evra est revenu sur ce triste episode dans les colonnes du quotidien Le Figaro où il tacle Domenech et surtout Lilian Thuram qui a publiquement déclaré qu’il fallait le bannir de l’équipe de France.

«Je l’ai appelé pour lui demander des explications (après sa déclaration demandant son exclusion des Bleus à vie). Il ne m’a pas répondu. Je lui ai alors laissé un message assez salé. Il m’a laissé par la suite un message en feignant de ne pas savoir que c’était moi qui l’avais contacté. C’est facile de dire qu’avec un autre capitaine que moi les choses se seraient déroulées différemment… Il a sali mon nom sans chercher à savoir ce qui s’était passé. Lilian se prend à la fois pour le nouveau sélectionneur, le président de la fédération et le président de la République. Ce que l’on a fait en Afrique du Sud est grave. Pourquoi remettre de l’huile sur le feu ? (…) Il ne suffit pas de se balader avec des livres sur l’esclavage, des lunettes et un chapeau pour devenir Malcom X…»

Ensuite concernant Raymond domench, il déclare que le coach s’est mis à l’écart tout seul : «Il n’y avait plus de dialogue avec le coach. (…) Avant le match de préparation contre le Costa Rica, quelques joueurs lui ont demandé de s’impliquer plus, de nous donner plus de consignes. Il s’est senti agressé. Il a refusé l’échange. (…) Je recevais des plaintes après chaque entraînement. Les joueurs lui reprochaient son manque de travail tactique et le décalage avec les exercices auxquels ils sont habitués en club. J’ai essayé de faire passer le message à ses adjoints. Sans résultat. Le groupe l’a alors peu à peu lâché. Personne, ainsi, n’a compris qu’il décide de ne pas titulariser Florent Malouda contre l’Uruguay suite à un tacle appuyé à l’entraînement. Quant à Thierry Henry, il s’est aussi senti abandonné. (…) Domenech a également décidé tout seul de couper la tête de Gourcuff avant le match contre le Mexique.»

Pour finir, Patrice Evra a accepté de raconter l’épisode du bus :  «Tout était prévu la veille. Le coach sentait que quelque chose se tramait. Un joueur venait de lui dire qu’il était dégoûté du football. L’attaché de presse devait transmettre le communiqué aux journalistes. Le coach a tenté de nous en dissuader. J’ai demandé alors plusieurs fois à mes coéquipiers s’ils voulaient descendre du bus. Personne n’a répondu. Domenech voulait qu’on lise le communiqué. Je me suis levé pour le faire. Je serais allé au feu pour mes partenaires. Mais Domenech a alors décidé de le lire lui-même…»


Cette news t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

4 commentaires sur “EDF : Evra sort de son silence

  1. arretez c pas a domenech de mettre des but la preuve encore anelka ce weekend a jouer seul en pointe et la il ferme sa gueule il ne se plaint pas du systeme car la c pas domenech mais ancelotti il me fon rire cet equipe de france ils se plaignent et dans leur club il sont tout mignon des vrai mange merde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez responsablePlay safe