Quand le foot ressemble à du catch

Le tacle fait partie du football. Mais parfois, certains footballeurs se prennent pour Bruce Lee ou Jacky Chan et se transforment en machine à découper. Mesdames, Messieurs, sortez la faucheuse !

Axel Witsel

Aujourd’hui au Zénith St-Pétersbourg, Axel Witsel a fait les beaux jours du Standard de Liège.

En 2009, lors du choc face à Anderlecht, le Belge s’essuie les crampons.

Un tacle horrible.

 

Edy Brambila

Ce tacle est monumental.

En avril dernier, au Mexique, Edy Brambila commet une agression sur un joueur de Toluca.

L’arbitre n’hésite pas et sort le carton rouge le plus rapide de l’histoire.

Bim’ plus vite que son ombre.

 

Agus Rahman

Cette année, le championnat indonésien a connu un drame.

Un tacle assassin insensé de la part d’Agus Rahman, le gardien de but du PASP Sigli, sur le malheureux Akli Fairuz, attaquant de 27 ans du club de Persiraja.

A la suite d’une frappe anodine, le portier relâche le ballon et saute comme un kamikaze dans le bas ventre de son adversaire.

Le bilan est terrible. Victime d’une déchirure intestinale, Akli Fairuz décède six jours après cet accident.

Les excuses de Rahman ne changeront rien.

Une telle sortie n’a rien à faire sur un terrain de football.

 

Andoni Goikoetxea

Martyrisé par le FC Barcelone, l’Athletic Bilbao ne sait plus quoi faire.

En 1983, Andoni Goikoetxea décide de briser l’essor de Diego Armando Maradona.

Le Basque vient littéralement exploser la cheville de l’Argentin.

Ce dernier sera absent une grande partie de la saison et les Catalans seront orphelins de leur « Pibe de Oro ».

 

Nigel de Jong

Comment Howard Webb, meilleur arbitre du monde à cet époque, n’a pas pu sortir le carton rouge ?

On joue la finale de la Coupe du monde en 2010 qui oppose l’Espagne et les Pays-Bas.

A la 28e minute, Nigel de Jong réalise un geste de kung-fu dans le torse de Xabi Alonso.

Un geste tant improbable que dangereux mais Monsieur Webb ne sort qu’un carton jaune.

Au final, les Espagnols brandissent la Coupe du monde.

Un moindre mal…

 

Harald Schumacher

Dans la série « ouvrez les yeux messieurs les arbitres », voici le volume 2.

Demi-finale de Coupe du monde entre la France et l’Allemagne.

Sur une ouverture de Michel Platini, Patrick Battiston voit le but devant lui.

Mais, à ce moment-là, Harald Schumacher préfère s’occuper des dents du Français plutôt que du ballon.

Ce dernier a plusieurs vertèbres et dents cassées mais Monsieur Charles Cover désigne un renvoi aux 5m50.

Et Schumacher ? Même pas de carton.

C’est beau le foot…

 

Roy Keane

Capitaine emblématique de Manchester United, Roy Keane avait son caractère.

Capable de briller dans le jeu, l’Irlandais pouvait s’enflammer et taper sur tout ce qui bouge à savoir une cheville, un genou, une côte.

Voici une compilation de ses pires moments de folie. Le plus dingue intervient à la 45e seconde…

 

Josip Simunic

Avant la Coupe du monde 2014, la Croatie et la Serbie jouaient un match capital pour la qualification.

Après un corner bien repoussé par la défense serbe, Miralem Sulejmani croit partir seul au but.

Mais, Simunic arrive comme un malade et découpe le pauvre joueur serbe.

Dingue !

 

Zhang Jingyang

Il ne faut pas énerver un Chinois en colère.

Joueur du Liaoning Whowin’s, Zhang Jingyang se fait balader par Giovanni Moreno du Shanghai Shenhua, l’ancien club de Nicolas Anelka et Didier Drogba.

Ni une ni deux Zhang enfile son costume de Jacky Chan et réalise un tacle par derrière de folie sur le Colombien.

Carton rouge évidemment.

Merci, au revoir !

 

Miku

Miku n’a peut-être pas compris le sens du mot « amical ».

Lors d’une rencontre amicale donc entre Getafe et Feyenoord, le Vénézuélien va découper le genou de Joey Sleegers.

Un geste de folie pour un petit carton jaune récolté.

Révoltant !

 

 


Cette news t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez de manière responsable