Quand les stades s’effrondrent !

Parfois, le football est assigné à des drames. Des faits qui marqueront à jamais l’Histoire du football. Cependant, avec ces catastrophes, le foot a grandi et a évolué pour assurer la sécurité des supporters.

Le drame du Heysel, le 29 mai 1985

Nous sommes en finale de la Coupe d’Europe des clubs champions.

Celle-ci oppose Liverpool à la Juventus Turin à Bruxelles. Avant le match, des affrontements ont lieu entre Anglais et Italiens.

Dans le stade, l’ambiance est électrique. Les supporters sont séparés pour éviter toute débordement.

Cependant, des projectiles sont envoyés par les fans de Liverpool et ces derniers réussissent à arracher les filets séparant les deux groupes.

Les Tifosi de la Juventus Turin essaient de partir mais ils sont bloqués par les filets.

La scène est impressionnante mais au final 39 personnes décèdent dont 32 italiens…

 

La catastrophe de Furiani, le 5 mai 1992

La demi-finale entre le Sporting Club de Bastia et l’Olympique de Marseille devait tenir toutes ces promesses.

Alors en Ligue 2, les Corses reçoivent l’ogre marseillais, champion de France en titre.

Pour attirer encore plus de monde, la Corse du sud décide de monter une tribune afin que l’ambiance soit exceptionnelle au Stade Armand-Cesari.

Mais les règles de sécurité n’ont pas été respectées.

Le speaker du stade harangue la foule pour se calmer et ne pas faire trop de bruit.

A 20h23 exactement, la tribune s’effondre.

TF1, diffiseur de la demi-finale, retransmet en direct la tragédie. Le sensationnel prend le pas sur le sportif.

Au total, 18 personnes sont décédées et 2400 spectateurs seront blessés dans ce drame…

 

La tragédie d’Ibrox, le 2 janvier 1971

En Ecosse, tout le monde attend le match entre les Rangers et le Celtic appelé « Old Firm ».

Ce 2 janvier 1971 n’échappe pas à la règle. Plus qu’un derby, ce sont les Celtic catholique face aux Rangers protestants qui se défient.

Dans un Ibrox Stadium en ébullition, le Celtic pense arracher les trois points de la victoire mais à la 89e minute, Stein égalise pour les Rangers.

Une joie qui va se transformer en tragédie.

Alors que de nombreux spectateurs avaient déjà quitté le stade, ces derniers reviennent pour célébrer le but.

Sans doute trop euphoriques, ils voient la tribune tomber sous leur pied.

66 personnes trouvent la mort pour 150 blessés.

Le Guatemala en deuil, le 16 octobre 1996

A quelques mois de la Coupe du monde 1998 en France, le Guatemala et le Costa Rica s’affrontent dans l’optique de se qualifier pour le Mondial.

Nous sommes le 16 octobre 1996.

Tous les billets se sont vendus mais des petits malins avaient fabriqué des faux billets pour pouvoir assister à la rencontre.

Dans le stade Mateo Flores, il n’y a plus un siège de libre mais les gens continuent d’entrer. Et ce qui devait arriver arriva…

A 19h30, la tribune sud s’effondre.

84 personnes décèdent écrasées…

Le Guatemala décrétera trois jours de deuil national.

Guatemala Drame

Le drame au Caïre, le 17 février 1974

Un match amical qui tourne au drame. Nous sommes le 17 février 1974.

Le Zamalek Sporting Club (Egypte) reçoit, dans son stade international du Caïre, le Dukla Prague (Tchécoslovaquie).

Tous les fans du Zamalek ne veulent pas rater cette rencontre et la foule afflue, afflue et afflue encore.

Au total, 80 000 personnes assisteront à cette rencontre dans un stade qui ne peut qu’en contenir 40 000.

Malheureusement, la tragédie se produit.

Devant toute cette masse, l’une des grilles du stade s’effondre.

Le bilan est de 48 morts et 47 blessés !

Zamalek

Le désastre de Hillsborough, le 15 avril 1989

Cette tragédie restera à jamais dans les têtes de tous les fans de Liverpool y compris les joueurs. Nous sommes le 15 avril 1989.

Liverpool affronte Nottingham Forest en demi-finale aller de la Cup.

Le match se déroule dans le stade de Hillsborough utilisé par Sheffield Wednesday.

Alors que le coup d’envoi est prévu à 15h, certains supporters arrivent au stade seulement quelques minutes auparavant.

Le problème ? Des travaux sur l’autoroute M62. Les policiers sont pris d’assaut.

Ils ne savent plus quoi faire en raison de la foule qui s’amasse devant l’enceinte.

Accompagnés de contrôleurs, ils décident d’ouvrir une autre porte. Les fans déboulent comme un seul homme…

Malheureusement, la tribune Leppings Lane End est saturée.

Les supporters qui se trouvent près de la pelouse sont littéralement écrasés.

Le bilan est lourd : 96 spectateurs du Liverpool FC décèdent.

Le football anglais ne s’est pas encore relevé de ce drame.

Les fans des Reds encore moins…

 

 

 


Cette news t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez de manière responsable