Les 10 joueurs qui n’auraient pas dû jouer au foot

Dans le foot, l’organisme est mis à rude épreuve. Pour certains, ce n’est pas un problème. Maladie, surpoids, greffes, tout y passe. Et pourtant, ils ont continué à jouer. Respect Messieurs !

Tim Howard

Premier joueur US à endosser le maillot de Manchester United, Tim Howard a une particularité hors du commun.

Il est atteint de la maladie de « Gilles de la Tourette », un trouble neurologique qui se traduit par des tics, des tocs, moteurs ou vocaux.

Pour un gardien de but, c’est osé mais celui qui entame sa 10e saison à Everton a toujours combattu la maladie.

Tim a même été élu gardien de l’année de la zone CONCACAF en 2013. Bravo TH.

 

Lionel Messi

En course pour devenir le meilleur joueur de l’Histoire du football, Lionel Messi n’aurait été qu’un banal joueur de Rosario, sa ville natale.

Mais, les Newell’s Old Boys ont joué le rôle de sauveur en administrant de hormones de croissance au génie argentin.

« Leo a commencé le traitement quand il avait déjà 10 ans. Il prenait des hormones de croissance, une fois par jour, par application cutanée, a précisé Nestor Rozin. Il a dû faire entre 8 et 12 mois de traitement à Barcelone, pas plus, et trois ans et demi ici. » 

L’ancien président du football amateur de Newell’s a eu du nez…

 

Adebayo Akinfenwa

Médicalement obèse, « The Beast » fait le bonheur des supporters du Gillingham Football Club.

Avec 106 kilos, l’Anglais est le footballeur le plus lourd du monde. Un monstre qui n’a peur de rien.

« J’adorerais démolir John Terry, j’adorerais aussi montrer à Vidic ce que c’est que d’aller au contact avec moi. »

Qu’est-ce qu’il en dit Hulk ?

 

Peter Crouch

« Monsieur Crouch, vous vous êtes trompé de vestiaire. Le basket c’est à côté. »

Non, le joueur de Stoke City n’a pas confondu.

Avec ses 2,01m pour 69 kilos, l’ancien joueur de Liverpool est un fil de fer.

Héros malgré lui avec sa danse du robot, le natif de Macclesfield est unique en son genre.

 

Ivan Klasnic

Deux greffes de reins ? Aucun problème.

Un robot capable de résister à toutes les maladies ? Pas du tout, il s’agit du vaillant Ivan Klasnic.

Alors que le rein de sa mère a été rejetée par son corps en janvier 2007, son père prend son courage à deux mains et lui donne son rein au mois de mars. Avec succès.

Hormis ces opérations, le Croate n’a jamais arrêté de jouer au foot.

Au contraire, il était une terreur pour les défenseurs adverses.

Un homme bionique qui a tiré sa révérence en 2013.

La « Klass » Ivan !

 

John Hartson

Meilleur buteur du Celtic Glasgow en 2005, John Hartson a connu un parcours chaotique dans le football.

Recalé de 4 visites médicales, addict de l’alcool et de la drogue, le Gallois a révélé en 2009 être atteint d’un cancer des testicules et d’une tumeur au cerveau.

Pour lui, le foot passait certainement au second plan…

 

Bebé

Sans Carlos Queiroz, Bebé serait peut-être mort.

C’est le technicien portugais qui l’a conseillé à Manchester United sous l’ère Ferguson.

Dans la rue pendant une partie de son enfance, Tiago Manuel Dias Correia dit « Bebé » est aujourd’hui un footballeur épanoui au Benfica Lisbonne.

Malgré son faible bilan de 7 matchs et 2 buts en 4 saisons chez les Red Devils, le Portugais peut dire merci à son papa.

Un papa nommé Queiroz.

 

Gary Taylor-Fletcher

Vous ne rêvez pas, Gary Taylor-Fletcher joue en Premier League, à Leicester City.

Un peu d'embonpoint Gary non ?

Et dire que Loïc Rémy a été recalé à la visite médicale du côté de Liverpool

Les docteurs de Leicester City ont-ils oublié de cocher le nom de l’Anglais ?

Peut-être…

 

 

José Luis Chilavert

Meilleur gardien de l’histoire du Paraguay, José Luis Chilavert faisait trembler tous les attaquants qu’il croisait sur son chemin.

Et ce, malgré son surpoids quotidien. Les supporters de Strasbourg le savent.

Bête féroce, l’ancien porter de Saragosse a bien changé.

Qu’est-ce qu’il t’a pris José ?

 

 

Brandao

C’est l’exception qui confirme la règle. Brandao est loin de l’image du footballeur brésilien.

Et pourtant.

Le « Coupe de la Ligue man » a enchanté le Vélodrome, le Chaudron de Geoffrey-Guichard.

Mais, il a dérapé avec Bastia. Son coup de tête est précis, simple et efficace.

Bilan ? Nez cassé pour le Parisien Thiago Motta.

Est-il vraiment joueur de foot ? Le mystère reste entier.


Cette news Benfica Lisbonne t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez de manière responsable