France – Espagne : Tous derrière Grizi !

Exit la Coupe du monde, place à l’Euro 2016. Après la défaite en quart de finale du Mondial  face à l’Allemagne, l’équipe de France retrouve l’Espagne en amical ce jeudi (21h) au Stade de France. Parmi les joueurs choisis par Didier Deschamps, un certain Antoine Griezmann connaît parfaitement la Roja. Le nouveau milieu de terrain de l’Atlético Madrid incarne la génération 2.0 des Bleus. Et si c’était lui qui avait les clés de la rencontre ?

C’est l’heure de la rentrée pour les Bleus. Aucun pleurs, aucune réticence, mais plutôt la joie de se revoir à Clairefontaine deux mois jour pour jour après le quart de finale perdu face à la Mannschaft (1-3).

A quelques heures d’affronter l’Espagne, les Tricolores sont déjà tournés vers LEUR compétition : l’Euro 2016.

Placés dans le Groupe I avec le Portugal, le Danemark,  la Serbie, l’Arménie et l’Albanie mais qualifiés d’office, les hommes de Didier Deschamps aborderont, sans doute, ces rencontres comme des rencontres amicales.

A la suite de la retraite internationale de Franck Ribéry, la France doit trouver un nouveau leader de jeu. Sans oublier un statut à confirmer et à assumer.

 

Griezmann, le nouveau Ribéry ?

Et si ce leader s’appelait Antoine Griezmann ? Parti en Espagne à l’âge de 15 ans, le natif de Mâcon connaît parfaitement le jeu ibérique.

Désormais titulaire sur le côté gauche de l’attaque française, le vainqueur de la dernière Supercoupe d’Espagne souhaite démontrer à son sélectionneur que la France fait partie des huit meilleures équipes du monde.

Fin connaisseur de la Liga après cinq ans à la Real Sociedad, « Anto » (son surnom, ndlr) va affronter des joueurs qui n’ont plus aucun secret pour lui. Malgré les retraites de Xavi ou Xabi Alonso notamment, la Roja reste dangereuse.  

« L’Espagne est en plein renouveau. Mais ça reste une grande sélection, une grande équipe, a témoigné Antoine Griezmann en conférence de presse. Ça va rester le même jeu, à base de possession de balle. Les joueurs qui remplacent les plus anciens vont le faire aussi bien. C’est vraiment une grande équipe, il va falloir s’attendre à un gros match. Ce sera dur pour nous. Je pense qu’on est prêts et qu’on a beaucoup envie de retrouver le Stade de France. »

Sans victoire depuis la Coupe du monde 2006 face à l’Espagne (3-1), les Bleus aimeraient arrêter l’hémorragie avec pourquoi pas un grand Griezmann sur le front de l’attaque.

Membre de la génération 2.0 avec Paul Pogba et Raphaël Varane, le champion d’Europe 2010 avec les moins de 19 ans va devoir se confronter à la pression et aux attentes d’un public, avare de trophées.  

 « Il n’y a pas de pouvoir à prendre, pour moi ou pour la nouvelle génération, il faut juste essayer d’amener l’équipe de France le plus haut possible, a précisé le Bourguignon. Chaque joueur est important, c’est ce qui a fait notre force en Coupe du monde. On va voir ce que le coach va mettre en place, et chacun va apporter sa qualité. On doit continuer sur notre lignée, donner une bonne image en dehors du terrain et se faire plaisir sur le terrain. On a aussi cette envie de donner la victoire aux supporters. »

Dans un pays qui l’a refoulé, Antoine Griezmann pourrait devenir le héros et, par la même, le bourreau de l’Espagne, nation qui l’a fait éclore au plus haut niveau.

 

 


Cette news Atletico Madrid t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez de manière responsable